top of page

Fuites urinaires, libérons la parole. Une femme sur trois est touchée...


Des femmes plus ou moins jeunes, de différentes catégories et qui ont un impact significatif sur leur qualité de vie.




Les différentes causes des fuites urinaires:


  • Pendant la grossesse et à l'accouchement

  • Le surpoids

  • La période de ménopause ; changements hormonaux

  • Sport trop intense et fort impact

  • Suite à une opération chirurgicale ...

  • En cas de descente d'organe


Que se passe t'il physiologiquement ?:


  • La fuite urinaire est un symptôme de l'incontinence. C'est une fuite qui se produit lorsque les muscles du périnée sont affaiblis et n'ont plus le contrôle pour retenir l'urine.


Découvrez les différents types de fuites urinaires:


En identifiant le type de fuites urinaires dont on souffre et en adoptant des mesures adaptées, il est possible de mieux gérer l'incontinence et de prévenir au maximum les gênes occasionées.


1-Les fuites urinaires d'effort

On parle d'incontinence d'effort lorsque les fuites urinaires se produisent sans être précédées par un besoin d'uriner à l'occasion d'un effort.


Elles sont dues à une augmentation brusque de la pression intra-abdominale. Typiquement, tousser, rire, faire du sport ou encore porter des charges lourdes peut entrainer ces pertes involontaires.


Ce type de fuite urinaire est plus répandu chez les femmes qui ont eu:


  • Les suites d'une grossesse multiple ou d'accouchement difficile (assisté par ventouse ou forceps) ou compliqué (déchirure périnéale...)

  • Un prolapsus génital, descente d'organe

  • Après une intervention chirurgicale de l'abdomen ou du petit bassin.


Le surpoids, l'obésité, le tabagisme, les chirurgies pelviennes, les maladies neurologiques, la constipation ou encore la pratique de certains sports à impacts peuvent également être à l'origine de ces fuites urinaires.


Impact et risques:

Les fuites urinaires d'effort peuvent entraîner une gêne considérable chez les personnes concernées, pouvant aboutir à un isolement social et à une dégradation de la qualité de vie. Il est donc crucial de trouver des solutions pour atténuer ce dysfonctionnement de la vessie.



2-L'impériosité urinaire

L'impériosité urinaire, également appelée Urgentrie ou Miction urgente, se caractérise par un besoin soudain et irrépressible d'uriner.


Ce type de fuites urinaires est le symptôme principal d'une hyperactivité de la vessie. Plus rare que les fuites urinaires d'effort, on évalue à au moins 15% la population gênée par des cas d'incontinence urinaires.

Il s'agit d'un dysfonctionnement du contrôle neurologique de la vessie qui peut notamment être dû à:


  • Une atteinte chronique du cerveau ou de la meolle épinière (maladie de parkinson, séquelles d'un AVC, sclérose en plaques...)

  • Des séquelles d'une radiothérapie

  • Un calcul vésical

  • Des infections urinaires.


Impact et risques:

Les fuites urinaires liés à une impériosité entraînent également une gêne significative surtout en cas de pertes importantes. Cela peut conduire à un isolement social et à une détérioration de la qualité de vie, similaires à ceus liés à l'incontinence d'effort.



3- Les fuites urinaires mixtes:

Les fuites urinaires mixtes constituent une forme complexe de fuites urinaires, où les personnes souffrent à la fois de pertes d'urine d'effort et d'impériosité urinaire.

Dans certains cas, l'incontinence d'effort peut prédominer, tandis que dans l'autre, c'est l'imépriosité urinaire qui est prévalente.


Ce type d'incontinence représente environ 50% des cas de fuites urinaires et peut avoir un impact significatif sur la vie quotidienne des personnes concernées.


Les solutions:

Apporter quelques ajustements dans son mode de vie peut être bénéfique notamment:


  • Adopter une alimentation saine, équilibrée et riche en fibre, pour prévenir les risques de constipation ou de surpoids.

  • Limiter la consommation de caféine, d'alcool,

  • Maintenir un poids de santé

  • Pratiquer une activité physique régulière et adaptée: vélo, natation, marche nordique, , golf, yoga, pilate tout en évitant la pratique prolongée de sports à impacts.

  • Post accouchement, ne pas porter de charges lourdes et suivre une rééducation périnéale.

  • Contrôler sa consmmation de boissons et répartir les prises tout au long de la journée



  • Exercices pour muscler et rééduquer votre périnée:

Le saviez-vous ?

Le périnée est un ensemble de muscles, de ligaments et de membranes qui ferme la cavité abdominale. Surnommé "plancher pelvien", il soutient les organes pelviens que sont l'utérus, la vessie et le rectum. Il assure également la contraction des sphincters régulant l'ouverture et la fermeture des différents conduits.


Exercice 1:

Pour ce premier exercice, positionnez-vous sur une chaise. Contactez votre périnée pendant 5 secondes, puis relâchez-le ) fond pendant 10 secondes. Reproduisez cet enchainement 10 fois.


Exercice 2:

Cette fois, allongez-vous sur le dos, les jambes fléchies et les genoux serrés.

Contractez de nouveau votre périnée, puis relâcher instantanément, et ainsi de suite jusqu'à arriver à 10. Pour plus d'efficacité, vous pouvez varier les vitesses de contraction et de relâchement.


Comment serrer la périnée naturellement:

Il faut s'allonger, la colonne vertébrale bien plate sur le sol. Replier les genoux vers le haut, vers soi. Inspirer tout doucement, puis souffler en contractant le périnée.

Rentrer le ventre en évacuant l'air des poumons.


Toutes ses mesures, relativement simples à mettre en place, permettent de prévenir le risque de fuites urinaires ou éventuellement de diminuer les fréquences chez les personnes en souffrant.


Ne pas négliger un problème de fuites urinaires, Veuillez consulter votre médecin pour obtenir un avis professionnel.





0 vue

コメント


bottom of page