top of page

Une vie émotionnelle pour le foetus

Dernière mise à jour : 2 févr.

Que vit la foetus dans sa vie intra utérine ?


Il vivra ces toutes premières blessures car même en l'absence d'organes des sens développés, la conscience capte, enregistre et évalue toutes informations dans l'utérus et dans l'environnement immédiat de la mère.

Dans les moments difficiles ou les émotions se bousculent et le submerge ( ex: sentiment d'abandon, de rejet, de ne pas être conforme, de culpabilité) personne n'est là pour le protéger, le consoler, ni surtout lui expliquer ce qui se passe.


En l'absence de compréhension, il s'en croit toujours responsable l'embryon ou le foetus interprète à sa manière (limitante) l'événement douloureux et en fait une croyance qui se grave dans les cellules de son corps et de sa mémoire où elles sont stockées et oubliées.


- Les principales interprétations sont : qu'il est seul, qu'il n'est pas digne d'être aimé, qu'il n'a pas de valeur , il peut se sentir responsable, coupable "c'est de ma faute".


- Les souffrances vécues sont parfois si fortes que le bébé n'a d'autre solution que de mettre en place des stratégies de "Survie" telles que:


- Se couper d'une partie de ses ressentis, ou de ses pensées, décider qu'il se débrouillera tout seul, et des stratégies pour tenter d'être aimé ou reconnu, comme par ex; se faire tout petit "grossesse non désiré" , répondre aux besoins de ceux dont il chercher attention ( tout en niant ses propres besoins) devenir parfait , se dépêcher, être fort.


Comme les poupées Russes, les 3 principales croyances limitantes:

- La dévalorisation

- Le manque d'amour de soi

- La culpabilité ainsi que les scénarios de survie vont se re confirmer tout au long de la vie, de plus en plus fort, jusqu'à polluer tous les domaines de l'existence (affectif- social- professionnel ...)

Ces stratégies qui ont été utiles à un moment, deviennent ainsi par la suite de véritable boulets.


Dans consultation: Analyse et décodage des mémoires émotionnelles inconscientes.





6 vues

Comentarios


bottom of page